AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Embrunman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jphi
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 528
Age : 42
Localisation : Ne te retourne pas...
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Dim 17 Aoû - 2:10

« Ami » lecteur sache que je vais faire de mon mieux pour être le plus concis possible, mais si comme Fabrice tu aimes connaître avant tout l’essentiel, sache que le triathlon d’Embrun, c’est long, mais ce qui est long c’est bon, mais parfois ça fait mal….aux jambes dans ce cas là ! Dsl !
Arrivée un peu en avance à Embrun 25 minutes avant la fermeture du parc à vélo.
Direction le camping du lac, où la Brune, la Blonde et la Véro m’accueillent, car leurs hommes sont partis reconnaître la côte du Pallon.
L’ambiance est « chaude », les hommes auraient fait « un peu » les goujats toute la semaine et les filles sont un poil tendues!
Enfin bon après avoir ingurgité mes pattes direction la tante pour une nuit un peu « courte ». Mon matelas se dégonfle progressivement et la pluie commence à tomber. Puis vers 3h, c’est un violent orage qui s’abat sur Embrun !
Vers 5h20 direction le parc à vélo. J’enfile alors mon maillot de bain léopard porte bonheur !
Puis nous nous dirigeons vers le départ.
Le temps semble s’arranger et la pression commence à se faire sentir.
6h : Départ, la meute est lâchée dans l’obscurité de la nuit ! Je nage tant bien que mal 15 minutes sans arriver à visualiser les bouées. Je prends quelques coups, rien de bien méchant, mais j’ai hâte de pouvoir nager tranquillement. Puis je me décide à ouvrir les yeux sous l’eau et là miracle, je m’aperçois que l’eau est très claire et que l’on distingue très bien les pieds des autres nageurs. Je décide donc de m’économiser et ne lève la tête que très rarement pour voir si mon poisson pilote suit bien la bonne direction.
Sortie en 1h08 : Je suis content, le temps n’est pas extraordinaire, mais j’ai pris du plaisir à nager.
Je retrouve mon gars Pat dans le parc, qui est arrivé un poil avant ! Notre team de supporters donne de la voix !
Première bosse dès la sortie du parc à vélo, j’ai les jambes dures. Je passe rapidement le 30 pour économiser un maximum mon dos. Je gère tant bien que mal, j’ai l’impression que la journée va être longue. Une fois arrivé en haut, je décide d’appuyer sur les pédales. J’ouvre un maximum les yeux pour profiter de chaque instant !
J’ai décidé que c’était ma journée et que ce ne serait que du Bonheur !
Une fois la première boucle effectuée on repasse à Embrun, où nos supporters nous encouragent ! J’suis super heureux, de plus, le temps est magnifique !
Direction l’Izoard ! J’ai un bon rythme, je double régulièrement des concurrents ! Dans les gorges de Guillestres, je m’enflamme un peu…J’attaque la montée proprement dites. Là mon « ego » me pousse à compter le nombre de type que je double….ça ne durera pas ! Je suis sur le 30 x 27, il doit rester une douzaine de km et je suis à l’arrêt ! Je me fais doubler par des « wagons » de concurrents ! Il commence à faire très froid, il pleut un peu et j’suis pas au mieux ! J’ai les cuisses dures et j’ai l’impression que les crampes sont pas loin !
Après une petite descente, c’est la montée finale vers le sommet. Je retrouve un second souffle.
Là mon sandwich m’attend !( Camembert goûtu, jambon sec : un régale !)
Mon ami François m’a rejoint, m’encourage, me masse les mollets…Après 7,8 minutes, je repars.
Je me suis un poil refroidi, la route est mouillée et il fait très froid ! Je tremble, j’ai peur de chuter, je suis hyper crispé, j’ai super mal à la nuque ! Je suis en pleine galère!
Je continue à descendre tant bien que mal. Je suis surpris de voir que peu de concurrents me doublent car je ne vais pas vite. J’arrive enfin sur des portions où je peux pédaler ! Je me réchauffe un peu. Je me dis que le plus dur doit être passé ! Je lève un peu la tête et je m’aperçois que le ciel est noir devant moi ! Bizarre, bizarre !
Arrivé à Briançon, un orage de pluie, de grêle très violent s’abat sur nous ! Je pense à mon pote Did, qui aurait aimé ces conditions « extrêmes » et je décide d’appuyer plus sur les pédales ! Je roule sur un très bon rythme ! Je franchis les difficultés sans trop forcer !
Arrivé dans le mur de Pallon, je passe direct en mode 30 x 27. Beaucoup de spectateurs sont présents ! Je suis sur-motivé !
J’arrive enfin à Embrun, je suis hyper heureux, il ne reste plus que la côte de Chalvé que je décide de monter le plus vire possible !
Le descente est assez technique, mais ça sent bon l’écurie !
Je rentre dans la parc à vélo en trottinant…Le jambes ne semblent pas trop lourdes.
Après quelques hésitations sur le choix de la tenue et un arrêt WC, je pars tranquillou !
Quelques centaines de mètres plus loin notre team de supporters m’acclame. Je me sens pousser des ailes et décide de rattraper tout ceux que je vois ! (J’avais dit en rigolant à mon ami Vincent de Newsport que j’essaierai de battre son temps marathon de 3h53) ! Je décide donc de courir moins de 5 minutes au km. Je m’amuse à doubler des trathlètes beaucoup plus affûtés que moi et dont je suis certains qu’ils courent bien plus vite que moi! J’effectue ainsi le premier semi en 1h33. Là, je rebranche quelques neurones et m’aperçois que je commence à avoir mal partout ! Mais bon, je repasse devant nos supporters et cela me remotive !
Enfin bon, les miracles ayant une fin, je commence à bien galérer, mais bon je suis content de ce que j’ai fait cela m’a beaucoup amusé…Dans les parties montantes de la ville, je marche beaucoup et je recours un peu en fonction des encouragements ! Je récupère un peu dans la descente. Mon pote François me rejoint à VTT, me motive, m’encourage…
Il n’a pas le droit de m’accompagner le long de la digue ! Ouf, je vais pouvoir marcher un peu plus !!!
Il me « récupère » ensuite ; il ne me reste plus qu’une douzaine de km ! Je retrouve un peu de force en sentant l’écurie qui se rapproche. J’ai plein de trucs qui me passent dans la tête ! Je suis super heureux (je l’ai déjà dit je crois…)
Je trouve les derniers km un peu long. J’accélère un peu sur les 800 derniers mètres! Je franchis la ligne ivre de bonheur, super fier de moi ! Olive Bachet m’accueille en me tapant dans la main et me file son téléphone pour que je prévienne Vincent que j’en ai terminé ! 12h54 (fumier de lapin, je l'ai fait!)

Bon après 10 minutes à la table de ravitaillement, il m’a fallu rejoindre la tente des secours où une infirmière m’a réchauffé en m’enveloppant dans une couverture et me prenant dans ses bras pendant 20 minutes! Puis une osthéo non moins sympathique s’est occupée de moi 45 minutes !
J’ai ainsi pu réussir à rejoindre notre camping à la manière de Robocop enveloppé dans une couverture de survie !

Un grand MERCI à tout ceux qui ont pensé à nous avant, pendant et après la course, à nos supporters (les meilleurs) à mes compères pour leur gentillesse, à Olive et Karine qui m’ont hébergé le soir de la course, à Pat pour avoir gérer « l’intendance », à Vincent pour tout ceux qu’il m’offre.
Une petite pensée également pour notre Patriarche : Jean-Claude qui doit être très déçu, car il était prêt physiquement! Il aurait sans aucun doute était finisher s’il n’y avait pas eu ces conditions climatiques ! J’espère que tu reprendras le départ n’année prochaine !

Ainsi se termine notre petite aventure qui nous a conduit à participer à ce triathlon ! J’espère que d’autres se joindront à nous l’année prochaine, lors de nos « stages » et auront les mêmes objectifs que nous, car plus on est de fous …..flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keke
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 1188
Age : 47
Localisation : tjrs sur son velo
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Dim 17 Aoû - 21:33

Felicitations a vous tous...
C'est vrai qu'un recit comme le tien donne envie de faire embrun...
J'y retournerais pas sulement pour un challenge ( te battre ) lol mais pour un seul mot PLAISIR cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keke32701.skyblog.com
embrunteam
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Embrunman   Dim 17 Aoû - 22:54

Récit au jour le jour de la semaine ayant précédé l'Embrunman :
J-6 Samedi
PY arrive sur place et reconnait les 90 derniers kilomètres (on va en chier).
Les supporter sont déjà sur le pied de guerre (David, Aurélie et famille Nogeau).
Olive (dit Tichou) et Alex rejoignent les Nogeau en fin de journée.
JC est déjà arrivé avec son équipe de supporters.
J-Phi n’est pas arrivé ; il doit certainement peaufiner sa préparation mentale.


Dernière édition par embrunteam le Lun 18 Aoû - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
embrunteam
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Embrunman   Dim 17 Aoû - 22:57

J-5 Dimanche
Pour PY, l’eau est bonne quoiqu’un peu fraiche ;les sensations sont bonnes en course à pied.
En chemin vers Embrun, Véra et Blanchette (dit Piou-Piou) font une pause Génépi à Gap chez René, préparateur de jambons (de passage à Cajar).
Pas de nouvelles de J-Phi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
embrunteam
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 18 Aoû - 0:59

J-4 Lundi
Soulagé de sa moitié, Blanchette rejoint le groupe (PY, Olive, David, JC et son gendre) pour la reconnaissance de la première boucle à vélo et de la côte du Chalvet.








Le groupe découvre une nouvelle tactique de course issue du club des Sables Vendées et consistant à serrer les freins dans les côtes et à les desserrer pour accélérer violemment afin de surprendre l’adversaire (merci au gendre à JC) ; cette tactique a quand même ses limites surtout en fin de sortie.
Refroidissement de la température corporelle dans le plan d’eau : les combis sont OK.
Branle-bas de combat : Véra est rapatriée sur le camping. Une partie de l’après-midi sera consacré au montage de la tente à fond la forme : « Elle est belle ma tente » entre deux averses. Les orages de l’après-midi commencent à inquiéter les athlètes.
Toujours pas de nouvelles de J-Phi.


Dernière édition par embrunteam le Lun 18 Aoû - 2:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
embrunteam
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 18 Aoû - 1:14

J-3 Mardi
Vérification de la température du lac après les pluies de la veille et petites foulées avec le retour du soleil.
Sieste, troublée par quelques importuns : « Elle est belle ma tente », avant l’instant tant attendu du retrait des dossards.

JC toujours à l’heure et leader du TCJ avec le numéro 720.

Deux boulets n’ont pas leur licence :
indice n°1 : leur prénom à tous les deux commence par Oli…
indice n°2 : leur prénom finit par …vier.
Véra annonce le début des hostilités et réalise sa propre triple performance : WC du camping car, WC Alex et Olive, WC René.
Elle rechargera ses batteries chez René lors d’une dégustation soupe au Pistou. Elle reste confiante pour la suite du conflit.
J-Phi si tu nous entends ….
A J-2, tu seras déclaré comme définitivement perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
embrunteam
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 18 Aoû - 1:35

J-2 Mercredi
Le camping s’éveille : « Elle est belle ma tente ».
Journée repos : Marché à Embrun. Blanchette, qui aurait aimé revenir une 3ème fois, en profitera pour retirer son dossard.
L’après-midi, en route pour les Orres ! Notre joyeuse troupe embarque les vélos de course afin de s’adonner aux joies de la descente sur les pistes de VTT.
Sur place et sous la pression des accompagnateurs –et trices-, nous changeons d’avis pour nous rabattre sur la luge d’été.



Ouf, J-Phi donne enfin de ses nouvelles : « Euh, papiers oubliées, heu, … Passage à Agen, heu, … , vacances en Ardèche, heu,… » ; putain, J-Phi, t’as vraiment une vie de merde !
Le soir, bonne idée d’Aurélie : « Allons manger au Resto » (Pizzeria).
Le triathlète est fort mais l’homme est faible ; bilan : Pizzas et Profiteroles sous les sarcasmes d’Olivier Bachet, présent dans le restaurant… pour le malheur de nos triathlètes ?? (l’avenir nous le dira).
Sur le retour du Resto, le conflit s’intensifie. Véra menace la santé de deux triathlètes en lançant une attaque chimique dans la Xantia de Jean-Claude Alex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
embrunteam
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 18 Aoû - 1:47

J-1 Jeudi
Début des compétitions avec la participation de Maxime au triathlon avenir.
Sans échauffement, démarrage un peu difficile mais Maxime s’en sort bien avec un niveau très relevé.











Par contre une organisation pas vraiment adaptée à ce type de manifestations malgré la participation de 8 Euros, chose assez rare, pour les enfants.
Pour les plus grands, un petit décrassage à vélo et à pied avant les premiers préparatifs : sieste, préparation des sandwichs, mise en place des vélos dans le parc et briefing : comme d’habitude, JC vire en tête … Merde, J-phi t’es où ?
Finalement, J-phi arrive in extremis pendant le briefing, dépose son vélo dans le parc et rejoint le camping pendant que Pat, Olive et Blanchette reconnaissent la côte du Pallon et la dernière partie du parcours. Il aura ainsi droit à une petite visite – « Elle est belle ma tente »- avant le dernier repas des condamnés.
Tout le monde au lit à 22h00.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
embrunteam
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 18 Aoû - 2:20

Jour J Vendredi 15 août
Le réveil sonne à 4h10. A 4h12, « Plic » une goutte tombe sur la tente puis une deuxième, puis 2 autres, 4 autres, puis 1 million d’autres … le déluge ! – « Elle est belle ma tente sous la pluie » - Ca s’annonce comme une vendômoise pour 3 chats noirs.
Un répit pour le départ natation et les premiers kilomètres vélos. Haut de l’Izoard, les nuages envahissent le haut du col ; on se retrouve sous la neige et la grêle avec une température de 6°. La descente est frigorifiante. Un petit répit jusqu’à Briançon et la pluie s’invite pour le reste du parcours vélo : « Vivement la course à pied ! ».
Pendant la course à pied, le classement final se met en place : Zamora couvert de merde – il s’est fait dessus- se fait doubler par Le Floch et Bayliss. Du côté du TCJ, Olive H. prend la tête du classement, et Pat revient sur Blanchette à 8 km de l’arrivée. Ils finiront ensemble. J-Phi finit à peine plus tard.










J-Phi disparaitra pendant un moment aprés la course : "Mais t'es où J-Phi ?"
Il rejoindra le camping beaucoup plus tard ayant vraisemblablement été enlevé par des extraterrestres étant donné l’accoutrement de cosmonaute dont il était affublé.


Nous apprenons avec déception un peu plus tard que Jean-Claude a abandonné sous des conditions trés difficiles.
Le soir, toute la troupe se réconforte avec une glace en appréciant enfin les vacances.

Le classement final : http://www.ipitos.com/data/232/LD.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gras du bide
Forumer ambulant
Forumer ambulant
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 47
Localisation : PESSAC
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 18 Aoû - 4:53

Comme je repars en vacances sous d'autres cieux, je rapporte rapidement mes impressions de courses.

Une bonne partie du récit de la semaine de préparation a déja été faite par embrunteam, je m'attacherai donc à détailler la course.

Chats noirs ?! Mon premier CD avait débuté sous la pluie, mon premier MD s'était déroulé sous des conditions merdiques (c'était également le cas pour PY et Olive), mon premier embrunman a donc été réalisé sous un temps de chien. Je vous conseille donc d'éviter les épreuves sur lesquelles nous sommes tous les 3 alignés.

Ce matin-là, la pluie s'interrompt quand même pour nous permettre de rejoindre le parc en pateaugeant dans les flaques qui se sont formées.
Alors que les filles partent, je me place complétement à gauche afin de prendre le départ le plus sereinement possible et sans la pression des autres concurrents.

Comme à mon habitude, je prends un départ moyennement rapide. Je me place à l'intérieur et je conserve mon cap en suivant les participants les plus proches que l'on distingue assez bien sous l'eau.
Un groupe intermédiaire entre la tête de course et le reste des concurrents se forme et je grapille progressivement des places au sein de ce groupe. Sur la dernière ligne droite de la natation, je me retrouve en tête de ce groupe avant de me faire dépasser par 2, 3 concurrents cerainement désireux de se faire voir en sortie de l'eau.

Je rejoins ensuite tranquillement le parc à vélo sous les encouragements de notre groupe de supporters. Je prends assez largement mon temps pour enfiler les 3 couches de vêtements que j'ai prévu suite aux recommandations de J-Phi (j'en profite pour mettre les piles dans le Gps qui m'a accompagné pendant l'épreuve vélo).

La première partie du vélo n'est pas vraiment une surprise étant donné que nous en avions reconnu une bonne partie. Optant pour un départ prudent, je commence à me faire dépasser par bon nombre de vélos.
Je profite de ces premiers moments pour essayer d'admirer le paysage.
Aprés la première boucle, nous retournons sur Embrun et je retrouve notre groupe de supporters, avec une banderole "Allez le TCJ" s'il-vous-plait.
L'inconnu commence en fait aprés Guillestre dans les gorges du Guille. Le tracé assez plat dans cette partie permet de discuter avec d'autres concurrents pour passer le temps plus vite.
Pat m'avait dit : "le plus dur d'aprés moi, c'est le Pallon ; L'Izoard, d'aprés ce qu'on peut lire sur Internet, ça se monte assez facilement" ; on avait donc reconnu le Pallon et ça grimpe sec.
Mais le plus dur, .... c'est l'Izoard !!! Le vélo à Embrun se résume à cette partie : quand t'arrives dans l'Izoard, tu donnes ce que t'as et t'espères que tu auras récupéré pour le reste du parcours.
J'ai donc commencé à monter tranquillement en pensant m'économiser et j'ai vite compris que c'était le moment où il fallait appuyer sur les pédales quand j'ai vu que je dépassais difficilement les 10 km/h.
Heureusement, René, préparateur de jambons, trimbale nos supportrices tout au long de la pente sous les yeux étonnés des autres concurrents.
L'arrivée en haut est une délivrance, malgré la neige et la grêle, et j'en profite pour faire le plein au ravitaillement, vider ma vessie et enfiler mon coupe-vent par dessus mes 3 couches de vêtements. Et ce ne fut pas de trop !
Déjà bien refroidi en haut de l'Izoard, la descente vous glace litéralement sur le vélo. J'enfile les virages, freinant au dernier moment, dépassant les cyclistes trop prudents et les voitures qui se rangent la plupart du temps, pour arriver le plus rapidement possible dans la vallée où je pense retrouver des températures plus clémentes. Les mains s'engourdissent de plus en plus et il devient difficile de controler son freinage.
La température remonte difficilement au fur et à mesure que l'altitude décroit mais cela ne permet pas réellement de se réchauffer. Quelques rayons de soleil au niveau de Briançon et quelques côtes permettent de faire remonter la température corporelle. Mais, les crampes guettent et m'obligent à modérer mes efforts. Je me remets donc progressivement à appuyer sur les pédales. Je n'enlèverai mon coupe-vent que quelques kilomètres avant le Pallon et avant qu'il ne se mette à pleuvoir et à venter assez fortement. Sous ces conditions, il devient difficile d'apprécier le paysage et je commence à avoir un sérieux mal de dos. Heureusement, les descentes permettent de faire grimper l'adrénaline qui permet elle-même de soutenir l'effort. Avec la pluie, il faut quand même rester attentif. La chaussée qui avait été lessivée les jours précédents peut être glissante en certains endroits et un cycliste en fait l'expérience dans mon dos. J'entends un claquement dans mon dos à la sortie d'un virage. Je me retourne et je vois un vélo couché sur le trottoir avec son propriétaire assis sur le mur de cloture qui longe ce trottoir. Le groupe qui le suit semble constater qu'il a eu de la chance.
La dernière partie vélo se passe un peu mieux ; je récupére quelques sensations et je souffre moins du dos. Aprés l'Izoard et le Pallon, le Chalvet est presque une promenade sachant que le parc à vélo est tout proche.

Arrivé dans le parc, je prens mon temps pour me sécher et me changer tant je redoute la 3ème partie.

Quand je pars, Olivier Bachet annonce l'arrivée du premier, Zamora, qui finit son premier tour.
A la fin de mon tour du plan d'eau, les applaudissements redoublent à mon passage mais les regards se portent dans mon dos. Je devine que Zamora doit me talonner. Je m'attends à me faire doubler par la tête de course à tous moments mais je ne vois rien venir. Un concurrent me double et me dis que Zamora est à la rue, qu'il "s'est fait dessus" et qu'il vient lui-même de le dépasser. Dans un premier temps, je comprends cela comme une expression. Puis le vélo suiveur se porte à ma hauteur et m'explique que Zamora est malade et s'est réellement fait dessus ; ce que je constate par la suite quand il me rattrape : il a les jambes couvertes de merde et semble à bout. Reboul est derrière mais semble lui aussi en difficulté, l'écart étant constant. Dans la côte d'Embrun, je repasse devant lui ; j'aurai doublé Zamora ! Dans la descente, il me repasse et comme je sens douleurs gastriques moi-aussi, je commence à étudier les lieux, aucune prime à l'arrivée ne m'encourageant à satisfaire mes besoins tout en courant. Avant de m'arrêter, le deuxième me double, et je constate avec étonnement qu'il ne s'agit pas de Reboul mais de Le Floch. Pendant mon arrêt, Reboul passe à son tour, et je le redépasse un peu plus loin alors qu'il est en train de marcher. Juste aprés, Olive H. me rattrape et nous échangeons quelques mots. Je le laisse s'éloigner et essaie de me calquer sur son rythme pour finir ces premiers 20 km. Je le paierai au début du 2ème tour, aprés le 2ème tour de plan d'eau. Je suis alors obligé de m'arréter une seconde fois pour des problèmes gastriques et la reprise est difficile dans la côte d'Embrun. Je repars en marchant et me remets difficilement à courir. La descente me permets de reprendre du rythme mais arrivé au bord de la Durance je me remets à marcher. La tête commence à me tourner légèrement et je rêve de ravitaillement et de Coca. Je tombe enfin sur le ravitaillement avant la passerelle au-dessus de la Durance ; je prends une banane, des boissons énergétiques et 5 ou 6 Coca. L'effet est quasi immédiat ; mes jambes sont plus sures et je me remets à courir.
2 ravitaillements plus loin, à 8 km de l'arrivée, je m'arrête pour prendre du Coca et m'apprête à repartir quand j'entends dans mon dos : "Olive".
Je me retourne vers Pat qui me propose de finir ensemble. Je lui explique que je ne suis pas en grande forme et qu'il ferait mieux de partir devant. Il insiste et nous repartons ensemble tranquillement d'abord, puis avec une foulée qui se délie au fur et à mesure. J'essaie de ne pas trop ralentir Pat et j'allonge la foulée par moments. La fin du marathon se déroulera finalement presque trop facilement et nous arriverons ensemble avec Pat.

J'ai finalement trouvé qu'il y avait eu 2 moments difficiles dans cette journée : le col de l'Izoard et la mi-course du Marathon.

En fin de journée, nous avons retrouvé nos supporters, qui nous ont expliqué que les portables n'ont pas arrêté de sonner toute la journée. Ils ont d'ailleurs sonné encore une bonne partie de la soirée et cela nous a fait plaisir de constater votre soutien.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 1500
Age : 48
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 18 Aoû - 18:39

Et la performance du grand MAXIME YVERNOGEAAAAAAAUUUUU ???

Finisher lui aussi ?

Super ! Il va tout casser lors de la finale du challenge estival le 31 août prochain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patoche
Forumer ambulant
Forumer ambulant
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Mar 19 Aoû - 10:46

Je n'ai qu'un mot à dire:

FELICITATIONS les gas.


Vous avez réalisé une super course car à la vue de vos chronos il ne s'agit pas seulement d'une épreuve mais bien d'une course !!!


A bientôt autour d'une bière ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ericp
Tapoteur de clavier
Tapoteur de clavier


Nombre de messages : 29
Age : 46
Localisation : Azay Le Rideau
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Embrunman   Mar 19 Aoû - 14:52

A la lecture des recits et surtout des résultats, je suis vraiment impréssionné, à ce niveau on ne parle plus de finishers mais de performers, chapeau bas les gars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gras du bide
Forumer ambulant
Forumer ambulant
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 47
Localisation : PESSAC
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Mar 26 Aoû - 15:23

Reportage embrunman 2008 le 27 août à 13h15 sur Eurosport !
Quelqu'un peut l'enregistrer ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 1500
Age : 48
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Embrunman   Mar 26 Aoû - 18:30

Combien avons nous de fonctionnaires au club ????

On devrait avoir plusieurs copies rapidement !!! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grosse mite
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 512
Age : 42
Localisation : De retour
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Mar 26 Aoû - 19:27

Désolé... je suis bien fonctionnaire mais je n'ai pas eurosport !! pale

peut être y aura -t-il qq chose sur sport + ? Dans ce cas là je pourrai l'enregistrer. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Les cons, ça ose tout. C'est d'ailleurs à ça qu'on les re
grosse mite
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 512
Age : 42
Localisation : De retour
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Mar 26 Aoû - 19:30

Pour retrouver des vidéos de tri , c'est ici : http://www.triclair.com/videos/telechargement-videos-triathlon.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Les cons, ça ose tout. C'est d'ailleurs à ça qu'on les re
Gras du bide
Forumer ambulant
Forumer ambulant
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 47
Localisation : PESSAC
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Jeu 28 Aoû - 0:31

Bien vu David ! thumleft
La vidéo du reportage de cet aprés-midi est déjà en téléchargement à l'adresse que tu avais indiquée :
http://www.triclair.com/videos/telechargement-videos-triathlon.php
Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 1500
Age : 48
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Embrunman   Jeu 28 Aoû - 19:40

Sympa le reportage....

Mais on ne voit pas la bande de supporters du TCJ !!!!

Shit Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gras du bide
Forumer ambulant
Forumer ambulant
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 47
Localisation : PESSAC
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Lun 17 Nov - 21:16

Franck Delrocq est officiellement disqualifié de l'Emmbrunman.
Nous gagnons tous une place. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicohay
Pharmacien
Pharmacien
avatar

Nombre de messages : 2642
Age : 48
Localisation : rochecorbon
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Embrunman   Mer 19 Nov - 10:29

encore quelques dizaines et vous allez gagner .... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Embrunman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Embrunman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» EMBRUNMAN 2010
» EMBRUNMAN 2009
» Embrunman 2011
» EMBRUNMAN 2010
» Embrunman : des nouvelles de la course

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Triathlon club de Joué-lès-Tours :: Triathlon :: Les compét'-
Sauter vers: