AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Lolo en cyclo au ventoux

Aller en bas 
AuteurMessage
Cailloss
Administrateur
Administrateur
Cailloss

Nombre de messages : 1081
Age : 38
Localisation : 37 ouèj les ourts
Date d'inscription : 21/08/2004

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeMar 21 Juil - 18:43

1100 ème ......Aïe c'est loin de la gagne.... dur dur le ventoux !!!

_________________
VICE-CHAMPION DU MONDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
Nicolaï 1

Nombre de messages : 1500
Age : 50
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeMer 22 Juil - 10:08

Je vous dirai cela en rentrant de vacances fin août !!! (enfin si je rentre....Twisted Evil)

Jérome B va le monter en éclaireur début Août...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patoche
Forumer ambulant
Forumer ambulant
patoche

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 10/11/2006

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeMer 22 Juil - 13:18

Vraiment une belle ascension.

On dit qu'on le monte la première fois par insouciance, puis qu'on l'évite ensuite en connaissance de cause !!!

Cet hiver, j'était en 34 / 25 sur quasiment la totalité de l'ascension, soit 22 kms au départ de Bédoin. Jusqu'au refuge c'est compliqué avec plusieurs portions à plus de 10%. Au refuge, la pente s'adoucit un peu et l'on peut reprendre quelques forces avant le final (2-3 derniers km) à 10 %. Sans être en grande forme (300 kms au compteur à cette époque), j'ai mis 1h 55 pour cette montée ... Et quasiment le même temps pour descendre ... (Fabien connait mes talents de descendeur).

Ce pourrait être une destination l'année prochaine pour le stage vélo de printemps. Les dentelles de montmirail sont toutes proches et magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keke
Pharmacien
Pharmacien
keke

Nombre de messages : 1188
Age : 49
Localisation : tjrs sur son velo
Date d'inscription : 06/11/2006

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeMer 22 Juil - 18:01

Un ancien du club... Rolling Eyes a battu le record de l'ascension en "non proffessionel" en un peu plus d'une heure je crois !!! mais ne nous attardons pas !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keke32701.skyblog.com
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
Nicolaï 1

Nombre de messages : 1500
Age : 50
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeMer 22 Juil - 19:11

Ou là tu me fais peur je n'ai qu'un 34/23 ...... Je vais mourir ! pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
keke
Pharmacien
Pharmacien
keke

Nombre de messages : 1188
Age : 49
Localisation : tjrs sur son velo
Date d'inscription : 06/11/2006

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeMer 22 Juil - 21:12

et il fait 86 eme a l'etape du tour mondovelo ( 3eme veteran )
en 5h51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keke32701.skyblog.com
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
Nicolaï 1

Nombre de messages : 1500
Age : 50
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeJeu 23 Juil - 10:27

Un extra terrestre !!!! alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camembert
Pharmacien
Pharmacien
Camembert

Nombre de messages : 551
Age : 48
Localisation : A la plage
Date d'inscription : 22/10/2008

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeVen 24 Juil - 18:18

Cailloss a écrit:
1100 ème ......Aïe c'est loin de la gagne.... dur dur le ventoux !!!
L'Etape du Tour Montélimar-Ventoux était dantesque sur la fin. 7397 classés pour 9500 inscrits.
Il y avait pas mal de spectateurs (surtout dans les villages)
Le parcours était superbe et usant surtout pour ceux qui se sont flambés les jambes trop vite, et il y en a eu un paquet...
Avant d’arriver sur le Ventoux on a eu quelques petits amuse-gueules
Côte de Citelle 5,2 km à 3,9 %
Col d'Ey 6,3 km à 5 %
Col de Fontaube 4,7 km à 4,3 %
Col de Notre-Dame des Abeilles 7,8 km à 4 % (avec une descente superbe qui se fait sans mettre un coup de frein.
Et après 150 km et ~2000m de dénivelé..... Le Ventoux (Le Col des Tempêtes) par Bédoin (le côté le plus dur sur les 3 montées possible), 21,2 km à 7,6 %

J’ai abordé cette « course » comme une sortie vélo. Je n’ai pas cherché à jouer le classement, je n’avais aucune idée du temps que j’allais mettre.
Le seul objectif que je m’étais fixé était de monter les côtes sur un rythme soutenu.

On était un groupe de 7 a s’être inscrit, le niveau était hétérogène, ce qui ne permettait pas de rouler tous ensemble, de plus on était séparé sur 2 sas.
La zone de départ est impressionnante par le nombre de participant mais aussi par le nombre d’étranger (beaucoup d’anglais).
Le départ est donné à 7h, j’ai passé la ligne environ 13’ après. J’ai fais un départ tranquille. De toute façon il était difficile de partir vite, j’étais dans le sas des 2800-4500. Fallait toujours être vigilant, car certains essayent toujours de passer en frottant… Cela gâche un peu le parcours car du coup on ne regarde pas le paysage autant que l’on voudrait.
J’ai attendu le 1er col, le Col d’Ey avant de « rouler pour de vrai » soit après 60km.
Dans la descente du Col d’Ey, je retrouve un copain (Pascal qui était parti dans le SAS devant le mien) qui venait de crever, je m’arrête pour l’attendre, et le calmer car il s’énervait en voyant tout le monde passer ce qui n’arrangeait pas la rapidité de la réparation (moi aussi j’avais les boules car j’avais repris beaucoup de monde et la descente se présentait tranquille, quand on est reparti se fut plus compliqué). On roulera à peu prés ensemble jusqu’au Ventoux (c’est pas mal de faire ce type de parcours avec quelqu’un qu’on connait, ça permet de parler un peu).
Les autres cols se passeront bien, je les monte à un bon rythme, mon but est de préparer le Triathlon de l’Alpe le 28 juillet.
Le reste du parcours se passe tranquillement et comme prévu : je fais les montées sur un bon rythme, et les parties « plates » plus souples mais tout en gardant une bonne allure.
Je perds pas mal de temps dans les ravitos. Je regarde ce qu’il y a, je test les produits Fenioux…je fais mes « courses »…
Il n’y a pas vraiment de peloton, mais plutôt une longue procession de cycliste, malgré ça on arrive toujours 1 ou 2 gars avec qui roulaient. J’ai eu l’impression que beaucoup gardait leur force pour la partie finale.
La descente du Col des Abeilles est magnifique, une route large, que des courbes, pas besoin de mettre un coup de freins. Ensuite on a un long faux plats descendant qui nous amène jusqu'à Bedoin. A partir de là on voyait bien le Ventoux, et ça calmer un peu les ardeurs de vouloir mettre les watts dans le faux plat descendant. Ce qui est impressionnant avec le Ventoux c’est qu’il n’y a rien autour….il est tout seul avec ses 1912m et ses flancs de caillou blanc….
On arrive à Bédoin avec presque 150km qui finalement sont passés plutôt vite. L’ambiance mise par les spectateurs présents nous fait presque oublier se qui nous attend à la sortie du village.
Bédoin, s’était le dernier ravito solide : L’arrêt au ravito fait prendre conscience de la chaleur, elle nous tombe dessus dés que l’on met pied à terre, il faisait 35°C. Je rempli mes 2 bidons (le prochain point d’eau est au Chalet Reynard après 15km de montée SIC !!! Pascal arrive au ravito il repart rapidement. Je prends quelques barres que je mangerai rapidement sur le vélo avant d’attaquer la montée.
Je suis arrivé au pied du Ventoux plutôt bien, je m’étais bien alimenté jusque là, j’étais donc plutôt serein. En partant de Bédoin, on est à 290m et on arrive à 1912m après 23km.....sachant que les premiers km sont « faciles » avec leur 2-3%. Ensuite c’est du 4-5% pendant 4km qui nous amène à St Estèphe, un virage serré et puis pan !!!…. La 1ere rampe…..Le début des choses sérieuses….9.5% de moy pendant 9km….

Le compteur est passé de 20 km/h à 12km/h….la cadence de 85 à 65…..je sais que cela va être comme ça jusqu’au chalet Reynard. Je jette un rapide coup d’œil sur la cassette….en espérant que la chaine ne soit pas sur le dernier pignon, j’actionne le levier en espérant toujours que la chaine trouve un pignon invisible….mais non je suis déjà sur le pignon de 25…
La montée est infernale, il y a seulement 2 pauvres virages pour récupérer 3’’ (à condition de prendre large). Infernale c’est le mot, avec cette chaleur assommante, l’effet sournois de la chaleur se fait de plus en plus sentir….au fil de la montée la vitesse diminue…12km/h…11…10…9...8… et les puls montent bien au-delà du « seuil ».
Les bornes kilométriques indiquaient n’importe quoi…pente à 5% je suis à 8km/h !?!?!? je ne regarderai plus ces p****n de bornes….
Malgré l’impression de me trainer lamentablement je continu de reprendre des gars (dans la globalité de la montée j’ai du reprendre environ 500 personnes). Quelques cyclistes hors courses (sans dossard) me déposent. Autour de moi, j’en vois qui s’arrête pour marcher, certains vont s’assoir à l’ombre des sapins….c’est vrai que l’ombre des sapins était attirante, mais il ne fallait pas s’arrêter car je doutais de pouvoir repartir….
10 KM, une grosse bonne kilométrique aussi large que la route a été peinte sur le bitume. Il reste 5km jusqu’au chalet, quand je regarde autour de moi, et que je vois les autres concurrents assis dans l’herbe ou marchant sur le côté, j’en viens à me demander quand viendra mon tour, je repense à « l’homme au marteau » (Paul Fournel) et qu’en es ce que je vais le rencontrer. A 6’ au km, les 9 km ne passent pas rapidement. Je me mets à regretter de ne pas avoir un pignon de 27…34x27 je n’aurai jamais pensé en avoir besoin… J’étais conscient que j’étais en train d’avoir un coup de chaud mais je ne savais pas quoi faire, je voyais la sueur coulais sur les jambes… je buvais régulièrement…. J’avais très chaud aux mains. Le côté positif est que je ne zigzague pas, et que les papillons n’osent pas encore passer au travers de mes roues sans que les rayons ne les touchent.
Vu l’intensité de l’effort et en voyant le temps qui passait plus vite que j’avançais vers le Chalet, je prends 2 gels…à 3’ d’intervalle, des Red Tonic, le gout mentholé des gels me fait du bien …… et dans un moment de lucidité, je décide d’enlever mes gants… j’ai moins chaud aux mains, j’ai de suite une impression de fraicheur aux mains. Petit à petit les puls redescendent à un niveau plus raisonnable. La vitesse repasse au-dessus des 9….
Un spectateur sur le bord me dit qu’il reste 2 km jusqu’au Chalet. Je crois que se fut les 2kms les plus longs que j’ai jamais faits. Je change l’affichage du compteur pour voire afficher la distance…. je me remotive en voyant le digit des 100m progresser de 166.1…166.2 yeah !!!!
L’arrivée au Chalet Reynard est comme si j’avais atteint l’arrivée…trop content d’avoir de l’eau fraiche. Je prends une bouteille d’eau pour m’arroser et deux autres pour remplir les bidons. L’eau fraiche fut salvatrice, la température du corps est de suite retombée….
Maintenant, on voit bien le sommet du Ventoux. Le paysage a changé, on est passé de la forêt de sapin aux cailloux blancs.
Je repars pour affronter les 6 derniers kms qui sont « plus faciles », ce n’est que 6-7%.... Je reprends 2 gels Red Tonic coup sur coup.
Je repense à la phrase d’un copain qui m’avait dit « au Chalet Reynard, t’attaques », en moi-même je me marre.
Il fait un peu moi chaud, il y a un peu d’air. Mais ce jour là, le Ventoux ne fera pas honneur : Le Col des Tempêtes », ce n’est pas plus mal….
Il y a déjà quelques campings cars avec leur panoplie de drapeaux installés pour l’étape du tour de samedi… la vraie. Sauf que là, le spectacle dur plus longtemps et que l’on passe moins vite….
Après environ 2km, des crampes aux adducteurs pointent leur nez….avec la pente impossible de se relâcher suffisamment. J’entends un autre concurrent crier à côté de moi, il s’arrête. Je décide aussi de m’arrêter pour m’étirer avant que les crampes ne soient trop installées. Un autre concurrent qui me cri « t’arrêtes pas, tu es presque arrivée ». Mais à part les crampes je suis bien. Un petit groupe passe, il y a Pascal, il a l’air bien. Il me dit qu’il a aussi des crampes et qu’il pédale d’une jambe. Je repars donc, les crampes sont toujours là à guetter la moindre occasion de revenir.
Bizarrement petit à petit les crampes disparaissent, finalement je pense que l’arrêt n’était pas nécessaire.
Je roule bien, je reviens sur le groupe. Les 2 derniers km redeviennent très durs entre 9-10%, mais j’ai les jambes, je reprends Pascal qui zigzague un peu, il me dit qu’il est sec, je l’encourage, il reste moins de 2 kms. J’aperçois le dernier virage, puis le panneau qui indique arrivée 300m, le public nous encourage, je relance en danseuse jusqu'à l’arrivée….
Arrivée en haut un peu hors d’haleine par le sprint à 1900m d’altitude, je m’arrête. Un officiel nous dit de redescendre sur le Mont St Serein, lieu du ravitaillement final. Je m’arrête au virage suivant pour profiter de la vue magnifique. Un concurrent anglais s’arrête à côté de moi. Il a l’air complètement explosé et il se met à vomir de l’eau.
Je commence à avoir froid, je décide de repartir pour les 6kms de descente, le temps de faire une petite pointe à 70 et un motard nous fait signe de descendre tranquille…pour allé manger notre « gamelle » au soleil.

Sur les 7, 1 seul ne finira pas, victime de crampes.
Les 6 autres ont tous finis dans les délais.
Je ne suis pas classé dans les milles, Pascal est dégouté il fait un peu plus de 7h (7h02 et 1258), personnellement je me fou du chrono et de la place (1100, avec 06:57:20 en tps net, monté du Ventoux 01:55:52, ce n’est pas rapide mais s’était pas une montée sèche). La seule chose que je retiens est que je me suis fais un sacré parcours. C’est sur sans l’arrêt à la crevaison et la glandouille aux ravitos s’était 10’ de gagner… 10’ c’est + de 400 places….
En tous cas bravo à l’organisation et bénévoles, car se fut super carré, ça frôlait presque la perfection d’une organisation du TCJ ;-)

Parmi les VIP au départ :
dans les derniers kilo, on a repris Deneriaz, je ne l’ai pas reconnu.
Pascal l’avait reconnu
- "eh mais c'est le Champion Olympique !"
- "et oui, mas pas champion des montées"
L Brochard a monté le Ventoux en 1h22 et finish en 5h24
E Zabel fait 1h59 au Ventoux et 6h48min
F Rousseau fait 2h et 7h12
F Guy a pas fini
S Ougier a pas fini
L Benezech fait 2h48 et 9h00 au finish
S Viars fait 2h49 et 9h22
A Prost : 1h50 et 6h17, il roule la vache
U Katayama n'a pas fini
S Sarrazin : 1h43 et 5h53, putain !
P Belmondo a pas fini
S Mifsud recordman d'apnée : 1h46 et 6h20
C Boardman : 2h43 et 8h09
C Vasseur : 1h41 et 5h54
D Imanaka : 2h32 et 8h44
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moustic
Pharmacien
Pharmacien
Moustic

Nombre de messages : 385
Age : 47
Localisation : ballan
Date d'inscription : 30/08/2008

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeVen 24 Juil - 21:44

Tu m'excusera laurent mais moi j'ai un peu de boulot en ce moment et j'ai pas le temps de tout lire mais tu me raconteras ca a l'air passionnant drunken
En tout cas tu as l'air d'avoir passé un bon moment et d'avoir vecu ca a fond, ca donne envie. bise et bon alpe.Tu nous raconteras lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
Nicolaï 1

Nombre de messages : 1500
Age : 50
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeSam 25 Juil - 10:18

Encore toutes mes félicitations !!! cheers

Un récit qui fait peur aux novices des cols comme moi. Et dire que dans un mois j'y serai...scratch

Oui mais avec seulement quelques Km d'échauffement ! pas 150 !!!

Rendez vous le 4 pour une autre histoire : L'alpes d'Huez !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
Nicolaï 1

Nombre de messages : 1500
Age : 50
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeSam 25 Juil - 18:24

Résultat : Garate en 4:39, et le dernier de l'étape le tourangeau Jonathan Hivert en 5:05.

Grace a ton récit on a mieux suivi l'étape....Merci Laurent !

Le premier amateur,(même s'il est champion de France Elite !), lundi dernier a mis 5:11.....thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
margaret
Forumer ambulant
Forumer ambulant


Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 01/03/2009

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeDim 26 Juil - 23:41

si ça peut te rassurer , je l'ai monté en partant de Bedouin avec un 39-28 sans pb particulier , j'avais été limite dans le Glandon mais là non , j'ai même doublé une fille qui elle le faisait sur un mono-cycle , je ne suis pas sûre qu'elle ait été au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolaï 1
Pharmacien
Pharmacien
Nicolaï 1

Nombre de messages : 1500
Age : 50
Localisation : Severnaïa
Date d'inscription : 10/02/2007

Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitimeLun 27 Juil - 14:52

Mon inquiétude vient du fait que je n'ai jamais monté de côte de plus de 2 Km !!!

J'espère quand même pouvoir aller au bout !!! thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Lolo en cyclo au ventoux Empty
MessageSujet: Re: Lolo en cyclo au ventoux   Lolo en cyclo au ventoux Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lolo en cyclo au ventoux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lolo en cyclo au ventoux
» Bricolage sur vélo et/ou achat de cyclo x
» Revue Cyclo Coach : pas mal du tout !
» Montée électrique du mont Ventoux, les 29 & 30 mai 2010
» Challenge National Cyclo-cross

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Triathlon club de Joué-lès-Tours :: Triathlon :: Les compét'-
Sauter vers: